Erik Labrousse, pétitionnaire contre le changement d'heure https://www.francebleu.fr/…/erik-labrousse-petitionnaire-co 

encoder5 20180916141541 1 2091000 5059000

recommandation_1432_

dioxyde_d_azote_2

dioxyde_d_azote_3

 

2019_dioxyde_d_azote

 

119366342

jacques chirac voeux (2)

2113A

1

ob_c31b21_sante-3

Fin du changement d’heure en 2021 - Les Editions Saint Honoré
www.editions-saint-honore.com/produit/fin-du...

Ce livre retrace le combat d'un homme convaincu des méfaits de cette heure d’été et du changement d'heure sur le patrimoine naturel et culturel en Europe et en France C'est une calamité et un fléau pour la santé, le climat, la pollution et la préservation de la biodiversité. Les trois rapports parlementaires ont tous démontré ces ...

Dans le cadre du projet de loi de finances 2020 (PLF), le gouvernement a dévoilé le nouveau barème du malus automobile 2020. Pour la première fois, il y aura deux grilles de malus à cause de l'entrée en vigueur de la nouvelle homologation WLTP.

Le gouvernement a dévoilé les seuils du malus écologique 2020. Pour la première fois, il n'y a pas une, mais deux grilles. La première entrera en vigueur dès le 1er janvier 2020 et sera basée sur la norme NEDC. Par rapport au malus 2019, le seuil de déclenchement est abaissé de 7 grammes, passant de 117 à 110 grammes, tandis que le montant minimal passe de 35 à 50 euros. Dans les faits, cela se traduit par une nette hausse du malus. A titre d'exemple, un véhicule émettant 120 grammes de CO2 est pénalisé de 50 euros en 2019, mais le sera de 260 euros l'année prochaine. Les véhicules très polluants sont également fortement impactés, puisque le montant maximal passe à 12.500 euros (+ 2.000 euros) dès 173 grammes de CO2, contre 191 grammes en 2019.

Selon une étude allemande, les voitures électriques polluent plus qu’une voiture diesel: leur empreinte carbone pourrait être 28% supérieure

Les voitures électriques ne réduisent l’empreinte carbone que sur papier, en Allemagne. En réalité, elles ont même augmenté les émissions de CO2. C’est le résultat d’une étude menée par Hans-Werner Sinn et le professeur de physique Christoph Buchal, de Cologne. Les critiques sévères à l’égard du résultat n’ont pas tardé à se manifester.

L’ancien président de l’Institut de recherche économique Ifo de Munich, Hans-Werner Sinn, et le professeur de physique, Christoph Buchal de Cologne ont défendu leur étude critique sur le bilan environnemental des voitures électriques.

Dans un article paru dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, M. Sinn et M. Buchal contredisent l’allégation selon laquelle l’étude menée sur la voiture électrique aurait été mal réalisée intentionnellement. Les chercheurs avaient comparé les émissions de CO2 de deux voitures du même type de gamme (une Tesla Model 3 avec une batterie de 75 kWh et une Mercedes C 220 d) et ils sont arrivés à la conclusion que, dans le cas du mélange électrique allemand, la voiture électrique émet 11 à 28 % de CO2 supplémentaire par kilomètre.

Au contraire, ils avaient « évalué la voiture électrique avec plus d’optimisme qu’il n’aurait été possible sur la base de diverses hypothèses », écrivent les deux chercheurs. Entre autres, ils ont fait valoir qu’en utilisant certains cycles de conduite (NEDC), ils n’avaient ni préféré la voiture diesel, ni sous-estimé la durée de vie de la batterie.

MM. Sinn et Buchal se réfèrent également aux calculs du groupe Volkswagen publiés mercredi. VW avait calculé qu’avec le mélange électrique allemand actuel, une E-Golf émet un peu plus de CO2 par kilomètre qu’une Golf diesel. « VW atteint des valeurs presque identiques aux nôtres », écrivent les chercheurs dans l’article publié dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

PAR EPOCH TIMES

La vapeur d'eau, contenue dans les nuages ou les fumées des tours des centrales nucléaires est un puissant gaz à effet de serre (GES).
Il s'agit même du principal gaz à effet de serre, puisque la vapeur contribue pour 60% à l'effet de serre planétaire, contribution qui monte jusqu'à 90% si l'on considère aussi les nuages.Cependant, seule une partie très infime de la vapeur d'eau atmosphérique est due aux activités humaines. L'essentielle de la vapeur d'eau est donc responsable de l'effet de serre naturel, sans lequel la planète Terre aurait une température moyenne de -18°C. Enfin, la vapeur d'eau reste très peu de temps dans l'atmosphère, à peine quelques jours, tandis qu'un gaz comme le dioxyde de carbone y demeure un siècle environ. Les émissions de vapeur d'eau jouent donc un rôle direct très négligeable dans l'augmentation de l'effet de serre sous l heure d'ete mais pas de sanctions monétaire pour l 'escroc de BERCY sous l heure d’été des vaincus de 1945 Quel symbole hypocrites et fallacieux et arrogant du gouvernement d'Edouard Philippe petain 
Les scientifiques découvrent une nouvelle source de pollution atmosphérique à l'acide nitreux
Des chercheurs français, suisses et allemands ont mis en évidence une nouvelle source de production d'acide nitreux (HNO2). Ce gaz, précurseurs de l'ozone troposphérique, serait produit en présence de matière organique et d'oxyde d'azUne nouvelle étude, parue dans la revue Nature, dévoile de nouveaux mécanismes de production de l'acide nitreux (HNO2). Ce gaz est déjà bien connu et tient une place importante dans la chimie atmosphérique et particulièrement dans la pollution à l'ozone.
En effet, il possède la particularité d'interagir avec la lumière et de libérer des radicaux libres (OH-). Associés aux composés organiques volatiles (COV), ces radicaux participent à la production d'ozone troposphérique, polluants généralement urbains à l'origine des brouillards et des « pics d'ozone » présents dans la troposphère, couche la plus basse et la plus polluée de l'atmosphère.

Jusqu'à maintenant l'acide nitreux était supposé se former principalement la nuit et être dégradé en radicaux libres par la lumière dès le lever du soleil. Grâce à de nouvelles techniques de mesure de ce gaz, plus sensibles, les scientifiques se sont rendus compte récemment qu'il pouvait se former également le jour avec des concentrations dépassant largement les prédictions calculées par les modèles numériques de chimie atmosphérique.
Des chercheurs du Laboratoire d'application de la Chimie à l'Environnement de Villeurbanne (LACE, CNRS-UCBL) en collaboration avec l'Institut Paul Scherrer (Suisse) et l'Université de Wuppertal (Allemagne) viennent d'identifier les processus chimiques liés à cette production diurne. Leur étude a permis de démontrer que l'acide nitreux était produit par photo-réduction du dioxyde d'azote atmosphérique (NO2) à la surface de matière organique en décomposition (humus). Les résultats indiquent que le sol et d'autres surfaces contenant de l'acide humique produisent par photochimie des espèces réductrices qui réagissent sélectivement avec le dioxyde d'azote. 
Le taux de formation d'acide nitreux relevé dans cette étude pourrait expliquer les concentrations élevées d'HNO2 récemment observées en journée et dont la photolyse compte pour 60% de la production de radicaux libres. Cette production d'acide nitreux pourrait influencer significativement la chimie des basses couches de la troposphère et ainsi changer notre description des mécanismes de pollution atmosphérique, ont expliqué les chercheurs européensote.

 

Recommandation 1432 (1999)

 

Respect du système de fuseaux horaires européens

 

Auteur(s) : Assemblée parlementaire

Origine - Voir Doc. 8564, rapport de la commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et des pouvoirs locaux, rapporteur: M. Briane. Texte adopté par la Commission permanente, agissant au nom de l’Assemblée, le 4 novembre 1999.

7. Cependant, elle constate que dans les pays qui appliquent l’heure d’été tout en maintenant l’avancement permanent de l’heure légale, notamment la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, le décalage entre cette dernière et l’heure de méridien peut dépasser deux heures en été, créant ainsi la situation d’heure d’été double.
8. D’après certaines recherches et observations scientifiques récentes, ce décalage important et le déplacement des rythmes journaliers par rapport à l’heure de méridien qui en résulte sont à l’origine, dans ces pays, de certains effets qui affectent l’environnement, la santé et la condition physiologique et psychologique humaines.
9. Ils contribuent par exemple à une plus forte concentration dans l’air des oxydants photochimiques (dont l’ozone et le nitrate de péroxyacétyle), ce qui a des conséquences graves pour la santé des personnes vulnérables aux substances toxiques, mais aussi pour le patrimoine naturel et culturel.

 

Le Chant des Partisans