encoder5 20180916141541 1 2091000 5059000

1200x768_forets-vosgiennes-desormais-beaucoup-plus-bigarrees

frene-chalarose

jeune-frene-chalarose

paysage-enneige-alpes

petition_NO2_2019___1_

recommandation_1432_Conseil_de_l_Europe_

Une nouvelle fois l'information est biaisée par des journaleux peu scrupuleux En effet il ne tombe pas des pluies acides hno3 en montagne malgré la pollution a outrance du NO2,ozone et acide nitreux mais du plastic ...Le ministère de la nécrologie et les amis du marechal petain de l ADEME nous prennent pour des couillons sous l heure d’été de petain 1942...La montagne va être emballée et le ministère de la nécrologie a retire le seuil a la protection des végétaux a Iraty 64 sur l ozone et le NO2 en montagne sous l heure d'ete de 1942...

Rémi Feuillade 

Pièces jointes 

mer. 24 juil. 18:15

À moi

Bonjour,Monsieur Labrousse Erick 

En réponse à votre sollicitation,

Je vous confirme que tout arrêt de station en France doit faire l'objet d'une confirmation auprès des instances nationales qui elles mêmes font le relai auprès de la communauté européenne. De nombreuses stations permettent la validation des réglementations au niveau communautaire.

La station d'Iraty était une station dite rurale nationale qui permet d'avoir une information en dehors de toute activité humaine. Elle a été fermée pour des questions techniques compte tenu notamment de la présence d'une station sur le Limousin qui elle fonctionne 365 jours / an (contre uniquement l'été pour Iraty). Cette station sur la commune de La Nouaille (23) mesure notamment l'ozone. Les niveaux sont globalement comparables puisque le positionnement répond aux mêmes critères.

C'est faux ce n'est pas une montagne mais une petite colline ...

L'ozone est effectivement un polluant qui impacte l'indice de la qualité de l'air mais les niveaux généralement obtenus sont de moindre ampleur que par le passé. Les polluants regardés très fortement aujourd'hui en France sont notamment pour les polluants dits "classiques" les particules, et les NOx en situation de proximité automobile notamment.

En espérant avoir répondu à vos attentes

Bien cordialement

Rémi FEUILLADE

Directeur Délégué Production et Exploitation

Pluies acides hno3 sur le vignoble

Tous les éléments de biologie, de lutte alternative et de suivi du mildiou disponibles en cliquant sur ce lien Situation actuelle Les premières taches de mildiou ont été observées sur le vignoble, elles concernent tous les bassins de production. Sur feuillage, les contaminations sont comprises en 0 et 20 % des ceps atteints (4,8 % en moyenne). L’intensité est faible avec 1-3 taches par cep à moyenne 5-6 taches sur certains ceps. Une contamination sur grappe avec la forme de crosse caractéristique et un léger feutrage blanc a été observée sur une parcelle. Analyse de risque Le risque de contamination est à prendre en compte si la pluviométrie est supérieure à 2 mm. Le risque mildiou est très faible car le temps annoncé est sec et très chaud. Attention aux repiquages sur les parcelles contaminées lors des prochaines pluies. Surveillez la pluviométrie sur vos parcelles et l’état sanitaire de vos parcelles.

Les flocons blancs présents sur les pistes ne sont pas toujours ce que vous croyez. De minuscules particules de plastique, transportées par le vent puis déversées par la neige, ont été détectées dans l'Arctique et les Alpes, selon une étude qui réclame des recherches urgentes pour évaluer les risques sanitaires de cette découverte.


Nous savions déjà que des millions de tonnes de déchets plastiques se déplacent dans les rivières et les océans, où ils se décomposent progressivement en plus petits fragments sous l'action des vagues et des rayons ultraviolets du soleil. Mais une nouvelle étude publiée mercredi a révélé que les particules microplastiques peuvent également être transportées sur de grandes distances dans l'atmosphère.

 

La pollution vient de l'air

Ces débris de moins de cinq millimètres de longueur sont ensuite déversés loin de leur lieu d'origine par les précipitations, en particulier la neige, ont découvert des scientifiques de l'Institut allemand Alfred Wegener et de l'Institut suisse de recherche sur la neige et les avalanches.

 

« Il est évident que la majeure partie des microplastiques présents dans la neige provient de l'air », a expliqué Melanie Bergmann, autrice principale de l'article publié dans la revue américaine Science Advances. Melanie Bergmann et ses collègues ont utilisé une technique d'imagerie infrarouge pour analyser des échantillons prélevés entre 2015 et 2017 sur de la glace flottante dans le détroit de Fram, au large du Groenland.

 

Ils les ont ensuite comparés à des échantillons prélevés dans les Alpes suisses reculées et à Brême, dans le nord-ouest de l'Allemagne. Les concentrations de microparticules dans l'Arctique étaient significativement plus faibles que dans les sites européens, mais toujours importantes. L'urgence d'approfondir les recherches

Melanie Bergmann a précisé que peu de travaux avaient été réalisés pour déterminer les effets de l'exposition à ces particules.

 

« Mais une fois que nous avons déterminé que de grandes quantités de microplastiques peuvent également être transportées par voie aérienne, la question se pose naturellement de savoir si et dans quelle mesure nous les inhalons », a-t-elle dit, soulignant la nécessité de mener d'urgence des recherches sur les effets sur la santé humaine et animale.

 

Formées à partir du dioxyde de soufre et des oxydes d'azote liés aux activités humaines et rejetés dans l'atmosphère, les pluies acides ont des conséquences visibles sur le sol, la flore et la faune, attaquent des métaux et engendrent des problèmes de santé.

 

Effet sur les sols

Les sols deviennent acides surtout dans les montagnes où les sols sont pauvres : centre et sud de l'Allemagne ou Vosges ; cet effet se traduit par une perte d'éléments minéraux pour la végétation. Les sols sableux sont les plus sensibles. Sur les sols alcalins (calcaire) l'acidité est en partie neutralisée et l'effet est réduit.

es conséquences des pluies acides sur la flore et Matériaux

 

 

 

L'enrichissement de l'atmosphère en ozone est estimé à 1 % par an, il est très dépendant de l'ensoleillement et sujet à de fortes variations interannuelles. l'heure d'ete est un facteur aggravant. L'ozone, à certains seuils de concentration, pourrait avoir un effet dépressif sur la physiologie de la croissance des espèces forestières ( le Picea y étant peu sensible) en provoquant une sénescence précoce des tissus pour la plupart des espèces, mais les concentrations sont mal connues et les effets sont variables selon les régions.

 

   NO2 + H2O  à HNO3

 Les pierres sont attaquées par la pluie et le vent, mais la présence d'acide dans les pluies accroît considérablement leur effet corrosif. De plus des polluants riches en  soufre peuvent se déposer puis se combiner à la pierre calcaire ou au grès et donner une substance friable facilement emportée par l'eau de pluie. Des monuments aussi célèbres que le Parthénon d'Athènes ou la statue de la Liberté à New York sont abîmés par les pluies acides. Même les rails des trains sont attaqués en Tchécoslovaquie. Les pluies acides accélèrent l'érosion naturelle. Les pluies acides dissolvent et emportent immédiatement la pierre.

 

Dans les nuages, les oxydes d’azote se combinent avec l'oxygène pour former l'acide nitrique (HNO3). Les réactions créant HNO3 sont beaucoup plus rapides dans un air pollué par du fer, de l'ammoniac, du manganèse ou du péroxyde d'hydrogène. De plus, ces gaz retombent sous deux formes : des dépôts secs (l'acide se mélange plus tard à l'eau) et des précipitations acides proprement dites. Il s'agit d'acide nitrique, d'aldéhydes et surtout d'ozone. Les oxydants photochimiques se forment à partir de rejets d'oxydes d'azote et d'hydrocarbures sous l'action du rayonnement solaire.

 

hymne européen