Cen'est qu'un au revoir -Andre Rieu-Concert-Auld Lang Syne

sante

propagande

santé 5

pluies acides cout

europe petition

Hymne Européen - Officiel - Ode à la Joie - Français.

Re_Herr_Hilgers__signed_

 

20180314_M_Labrousse_1413192__1_

petition_2017

 

recommandation_1432_Conseil_de_l_Europe

petition_2015

L’ADEME les Amis du Marechal Petain  a réellement commis un crime contre l'humanité et le silence du monde politique sur ce sujet est déconcertant d’inertie et de complicité ….

 

Le projet EUCLOCK, financé par l’UE, a évalué l’effet de cette ingérence sur notre rythme circadien (journalier). L'horloge biologique est un processus naturel

 

Une étude financée par l’Union Européenne démontre que les changements d’heure peuvent perturber, particulièrement en été, l’horloge biologique de l’organisme.

Depuis 30 ans le rituel est inchangé : en automne et au printemps l’heure change et il faut régler ses montres. Instituée, suite au premier choc pétrolier, cette transition horaire est censée économiser de l’énergie en faisant correspondre l’activité humaine avec l’ensoleillement. Même si un quart de la population mondiale est soumise à ce rythme peu d’études ont été réalisées sur les effets du changement d’heure sur la physiologie et le comportement.fondamental qui permet aux organismes d'anticiper les changements de l'environnement quotidien en ajustant le comportement, la physiologie et la régulation des gènes. Cette situation se répercute sur la santé et la qualité de vie, dans la régulation du sommeil et du bien-être ainsi que sur bien d’autres  fonctions de l’organisme

Mise en garde sur les risques liés à la prise de mélatonine pour mieux dormir

De multiples effets ont été signalés après la prise de tels compléments contenant cette molécule, en vente libre en France, rapporte l’Anses.

onsommer des compléments alimentaires contenant de la mélatonine pour mieux dormir peut être dangereux. C’est ce qu’affirme, mercredi 11 avril, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), la déconseillant à « certaines populations » en raison d’effets secondaires.

De multiples effets ont été signalés après la prise de tels compléments contenant cette molécule, en vente libre en France : « des symptômes généraux (céphalées, vertiges, somnolence, cauchemars, irritabilité), des troubles neurologiques (tremblements, migraines) et gastro-entérologiques (nausées, vomissements, douleurs abdominales) », résume l’Anses.

 

1,4 million de boîtes par an

L’organisation professionnelle des compléments alimentaires, Synadiet, estime que les Français achètent 1,4 million de boîtes par an de ces gélules. La plupart en prennent pour luttercontre les insomnies, d’autres contre les perturbations dues au décalage horaire.

La mélatonine est une hormone secrétée par la glande pinéale située dans le cerveau. Dans les compléments alimentaires, la molécule est généralement obtenue par synthèse.

Comment la protéine Clock rythme notre biologie

L'horloge biologique régule les fonctions physiologiques et le comportement de la plupart des organismes vivants, en général sur un rythme jour/nuit dit circadien. Son dérèglement peut entraîner chez l'être humain des maladies et des syndromes tels que les troubles du sommeil. Les derniers résultats de l'équipe de Paolo Sassone-Corsi de l'Institut de génétique et biologie moléculaire et cellulaire(1), publiés dans Cell le 5 mai 2006, montrent que la protéine Clock, élément central du contrôle de l'horloge circadienne, possède une activité enzymatique qui modifie le compactage de l'ADN et donc l'accessibilité des gènes. C'est la première fois qu'un lien direct est établi entre l'horloge biologique et le mode de régulation de l'expression des gènes par compactage de l'ADN.

L'horloge circadienne permet d'anticiper les variations journalières des conditions environnementales selon un rythme de 24h, en alternance jour/nuit. L'horloge centrale des mammifères est située dans l'hypothalamus antérieur. Les recherches de différentes équipes, dont celle de Paolo Sassone-Corsi, ont montré qu'il existe des horloges périphériques dans divers tissus et même dans chaque cellule.

La France est la malheureuse lauréate du classement des pays européens ayant le plus recours aux psychotropes. A ce sombre tableau, nous pouvons ajouter que cette tendance n’est pas nouvelle. Elle se confirme depuis le milieu des années 1990.

Les psychotropes sont des médicaments qui proposent une réponse chimique à un trouble psychiatrique identifié. Leur usage n’est pas nocif par essence, il est au contraire utile au traitement de certaines maladies psychiques (rôle des neuroleptiques pour lutter contre les hallucinations dans la schizophrénie par exemple). Mais l’emploi de ces méthodes thérapeutiques nécessite un suivi régulier et une attention médicale. La prise de tels médicaments en dehors des clous d’une prescription peut s’avérer dangereuse.

Pourtant, dans la majeure partie des cas, la prescription est elle-même problématique : 80% des psychotropes sont prescrits par des médecins généralistes, et non par des psychiatres. Dans leur pratique, les généralistes sont confrontés à tout le prisme des troubles psychologiques, du stress quotidien à des pathologies lourdes. Cette diversité peut avoir pour conséquence une prescription non adaptée. La durée des prescriptions recommandée n’est par ailleurs pas toujours respectée par les médecins.

Respect du système de fuseaux horaires européens

Auteur(s) : Assemblée parlementaire

Origine - Voir Doc. 8564, rapport de la commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et des pouvoirs locaux, rapporteur: M. Briane. Texte adopté par la Commission pe1. L’heure légale établie dans chaque pays suivant sa situation géographique fait partie des repères essentiels en fonction desquels sont organisées toutes les activités de la société.

2. L’Assemblée rappelle que conformément à la Convention de Washington (1884) qui a introduit le système des temps universels coordonnés (UTC), le territoire de l’Europe (hors la Fédération de Russie) se trouve dans trois fuseaux horaires. A son tour, la Fédération de Russie couvre plusieurs fuseaux horaires.

3. Elle note cependant qu’à la suite des différentes mesures décidées au niveau national l’heure légale dans les pays européens n’est pas toujours celle de leurs fuseaux horaires respectifs.

4. D’une part, dans le souci de réaliser des économies d’énergie et de mieux profiter de la lumière du jour, plusieurs pays ont introduit une heure légale en avance d’une heure par rapport à leur fuseau horaire. Certains pays dont le Royaume-Uni, l’Irlande, le Portugal, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, le Bélarus, l’Ukraine et la Moldova ont ensuite renoncé à cette mesure; d’autres tels que la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas l’appliquent à ce jour.

5. D’autre part, toujours pour économiser de l’énergie et assurer un meilleur usage de la lumière naturelle, la plupart des pays européens ont adopté vers le début des années 80 une heure dite d’été qui consiste à avancer les montres d’une heure pendant la période estivale.

6. A cet égard, l’Assemblée se félicite que, comme elle l’a préconisé dans sa Recommandation 801 (1977), le passage à l’heure d’été et le retour à l’heure d’hiver s’effectuent, dans l’ensemble de pays européens qui l’appliquent, de manière harmonisée.

7. Cependant, elle constate que dans les pays qui appliquent l’heure d’été tout en maintenant l’avancement permanent de l’heure légale, notamment la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, le décalage entre cette dernière et l’heure de méridien peut dépasser deux heures en été, créant ainsi la situation d’heure d’été double.

8. D’après certaines recherches et observations scientifiques récentes, ce décalage important et le déplacement des rythmes journaliers par rapport à l’heure de méridien qui en résulte sont à l’origine, dans ces pays, de certains effets qui affectent l’environnement, la santé et la condition physiologique et psychologique humaines.

9. Ils contribuent par exemple à une plus forte concentration dans l’air des oxydants photochimiques (dont l’ozone et le nitrate de péroxyacétyle), ce qui a des conséquences graves pour la santé des personnes vulnérables aux substances toxiques, mais aussi pour le patrimoine naturel et culturel.

10. Les observations menées dans ces pays montrent que le décalage important du rythme de vie par rapport au cycle solaire qui résulte de l’heure d’été double provoque chez de nombreux individus, en particulier chez les enfants et les personnes âgées, des troubles du sommeil et l’insuffisance du repos nocturne qui, à leur tour, ont des effets sur la condition générale, l’équilibre physique et les performances intellectuelles.

11. Dans ces pays en situation d’heure d’été double, celle-ci a d’autres effets négatifs qui peuvent être observés dans différents domaines d’activité professionnelle et sociale, alors que les avantages qu’elle apporte, y compris en matière d’économie d’énergie, sont incertains, voire controversés.

12. En conséquence, une part importante de la population de ces pays, comme d’ailleurs de certains autres, a une opinion défavorable du système horaire actuel, d’autant plus que l’introduction de ce dernier n’a pas été légitimée par une procédure démocratique.

13. L’Assemblée est donc d’avis que la mise en conformité de l’heure légale de ces pays, à savoir la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, avec l’heure de référence du fuseau horaire auquel ils appartiennent géographiquement - même avec le maintien en vigueur des dispositifs relatifs à l’heure d’été - aurait des effets positifs sur le niveau de pollution atmosphérique, la santé et le bien-être de la population.

14. Elle estime que la cohérence et l’harmonisation des systèmes de temps légaux des pays européens jouent un rôle important dans le développement des échanges et la promotion de la cohésion économique et sociale de l’Europe.

15. Elle reconnaît également que l’alignement des pays en question, à savoir la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, sur l’heure de leurs voisins de l’Est, facilite les contacts et les communications entre eux; toutefois elle ne peut que regretter que cela crée pour la population de ces pays des situations d’inégalité en termes de pollution et de confort de vie.

16. Elle rappelle cependant que les pays à dimension continentale, tels que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie ou la Fédération de Russie, sont partagés en plusieurs fuseaux horaires sans que cela ne perturbe la cohésion de leurs territoires respectifs, ni le fonctionnement de leurs économies et de leurs institutions, ni la vie quotidienne de la population, ni leurs relations avec le reste du monde.

17. En Europe même, et notamment au sein de l’Union européenne, l’existence des fuseaux horaires ne constitue pas un obstacle à la coopération entre les pays appartenant à des fuseaux différents.

18. L’Assemblée estime donc que le respect par tous les pays européens de l’heure de leur fuseau horaire ne créerait pas de difficultés insurmontables pour l’intégration européenne.

19. En conséquence, l’Assemblée recommande au Comité des Ministres:

19.1. d’inviter les gouvernements des Etats membres où existe la situation d’heure d’été double, notamment la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, à considérer le rétablissement, en période d’hiver, de l’heure légale de leur fuseau horaire respectif, dans le respect des procédures démocratiques et en consultation avec les organisations représentant les différentes branches socioprofessionnelles et la société civile, et en tenant compte de tous les aspects pertinents, en particulier ceux relatifs:

a. à la pollution accrue de l’air par les oxydants photochimiques et à ses conséquences pour la santé;

b. à la rupture des rythmes biologiques d’une part importante de la population et aux problèmes physiologiques et psychologiques qui en résultent;

c. aux conditions de travail et de vie familiale et sociale des travailleurs de secteurs dépendant des cycles naturels;

19.2. d’inviter les gouvernements de tous les Etats membres à organiser des études objectives et exhaustives sur les avantages et les inconvénients qui résultent de l’application de l’heure d’été afin de décider en commun, dans le respect de la souveraineté et des principes démocratiques, de l’opportunité de reconduire cette mesure.Permanente, agissant au nom de l’Assemblée, le 4 novembre 1999.

 

6 avril 2009

 

L' heure d' été: une aberration chronobiologique !

Et voilà, nous y sommes.

Comme tous les ans, nous passons régulièrement de l'heure d'hiver à l'heure d'été, mais ceci est-il bien raisonnable et sain pour notre santé ?

 

Depuis 1945, les horloges de France avançaient d'une heure toute l'année par rapport à celle du méridien de Greenwich, cela permettait d'établir l'unité horaire de l'Europe.

Depuis 1976, pour des raisons d'économies d'énergie, le France s'est dotée d'une heure d'avance supplémentaire (soit deux heures au total), entre mars et septembre. On peut ainsi dire que, pendant le printemps et l'été, notre pays s'est mis à vivre "midi à 14 heures", puisqu'il est midi à nos montres quand le soleil est à son zénith au-dessus de l'Egypte.

Peu à peu, à la suite de nombreuses études scientifiques réalisées tant en France qu'au Royaume-Uni ou en Allemagne, les méfaits de l'heure d'été sont apparus de plus en plus clairement, tant sur le plan de la santé que sur celui de l'environnement.

Ces rapports confirment l'impresson de "mal-être" ressentie par beaucoup à cette époque de l'année, et corroborent l'opinion des enseignants: les élèves des petites et grandes classes sont moins attentifsplus fatigués, alors que cette période correspond à celle des examens, tel le baccalauréat.... .... .... .

 

L'avancement de l'heure légale en été a pour effet de modifier de façon considérable un synchroniseur essentiel pour les horloges biologiques de l'homme : le synchroniseur social.

Or les les synchroniseurs biologiques ne tiennent pas compte de ce changement artificiel. Il en découle une série de troubles et d'altérations d'importance variable dans l'organisme:

 

 

  • Des troubles du sommeil: c'est le plus notable. Pendant la période d'heure d'été, le temps d'endormissement est plus long, celui du sommeil profond aussi, alors que les cycles de sommeil paradoxal, qui est le "bon" sommeil, celui des rêves, de la mémorisation des choses vécues, du repos musculaire, sont perturbés et raccourcis; enfin, le réveil s'effectue de façon trop rapide. En outre, pour les enfants, l'heure d'été équivaut à se coucher alors qu'il fait encore jour et à se lever à l'aube; il n'est donc guère étonnant que se soient les psychologues scolaires et les instituteurs, qui aient tiré les premiers la "sonnette d'alarme", en soulignant les troubles de la vigilance apparus chez de nombreux écoliers pendant cette période.

 

 

  • Une consommation accrue de somnifères, conséquence logique de cet état de fait. Cela n'est sans doute pas sans relation avec une majoration du nombre des accidents de voiture, du travail ...

 

 

  • Des troubles de la nutrition. Ils se traduisent essentiellement par une diminution de l'appétit, notamment au petit déjeuner, l'organisme n'étant pas alors en hypoglycémie si l'on se réfère à "l'heure réelle", et ne ressentant pas le besoin de nourriture. En revanche, cette hypoglycémie apparaît de manière forcée deux à trois heures plus tard, au moment "normal" du petit déjeuner : l'organisme continue en effet de se régler sur le synchroniseur lumière-obscurité, et non sur le synchroniseur social en ce qui concerne ses fonctions digestives.

 

 

  • Un état de stress plus ou moins continu avec une altération de l'humeur et des perturbations de la mémoire et de la concentration.

 

  • Certains troubles, comme la migraine ou le diabète, ont tendance à s'aggraver avec l'heure d'été, d'où la nécessité d'adapter les traitements à cette période.

 

 

 

Tous ces faits avaient été soulignés dans deux rapports parlementaires datant de mars 1990, notamment celui déposé par Ségolène Royal, alors député des Deux Sèvres, qui insistait sur les inconvénients de l'heure d'été.

Le ministre de l'Industrie s'était alors moralement engagé à résoudre ce problème; la solution préconisée était que la France vive toute l'année à l'heure d'hiver (comme le suggérait un autre rapport parlementaire déposé par le député Alain Bonnet).

 

Cependant, le passage à l'heure d'été relevant d'une décision de la Communauté économique européenne, le système reste appliqué quoi qu'il en soit et par la suite l'heure à laquelle nous vivons dépendra des discussions en cours au niveau européen et de l'action d'association comme l'Aches en France (Association contre l'heure d'été sur la santé).

 

Sources:

Divers articles de presse.

Physiologie du sommeil (Tortora)

Dr Marc Schwob, psychiatre et membre de la Société francophone de chronobiologie. Enseigne la neurobiologie à l'université de Paris-VI. Auteur des "rythmes du corps- Edts Odile Jacob