Cen'est qu'un au revoir -Andre Rieu-Concert-Auld Lang Syne

20180314_M_Labrousse_1413192

 

petition_2017

petition_2015

hulot2

 

hulot2

3587173548

1193429692

S5-La-pollution-par-l-ozone-sevit-encore-4074

La cagoule verte hulot en action et le conflit d'intérêt est bien présent

La république est insultée par les amis de la cagoule *

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, détaille plusieurs mesures budgétaires destinées à concrétiser le plan climat présenté le 6 juillet et censé «accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris». Elles s’adressent en particulier aux ménages modestes.

Celle-ci sera pour 2019, mais elle est importante aussi. Aujourd’hui, il existe le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), qui permet de financer notamment des travaux d’isolation dans les logements. Et donc de faire des économies d’énergie, de réduire sa facture de chauffage… Mais ce dispositif présentait un inconvénient car le crédit d’impôt n’est versé que plusieurs mois après l’achèvement des travaux, puisque les impôts sont payés l’année suivante. Pour les ménages aux faibles revenus, c’est un vrai frein car ils n’ont souvent pas les moyens d’avancer l’intégralité du financement des travaux, cela fait un trou dans le budget pendant trop longtemps. J’ai donc proposé qu’à partir de 2019, le crédit d’impôt se transforme en prime, versée dès que les travaux seront achevés. Pour les ménages aux moyens limités, c’est une réelle avancée. Car cette mesure, qui profitait surtout aux plus aisés, deviendra accessible à tous. D’ici à la mise en place de cette prime en 2019, le Cite sera reconduit et son périmètre adapté. Nous nous concentrons à cette occasion sur les mesures les plus efficaces pour réaliser des économies d’énergie.

 

Pour information l’isolation n’a aucune incidence sur la pollution au dioxyde d’azote,ozone et acide nitreux

C’est bien un acte de conflit d'intérêt qui est fait et prononcé par la cagoule verte

 

Dossier Placoplatre : Nicolas Hulot nommera-t-il un expert pour surveiller la pollution chimique sur le fort de Courtry/Vaujours ?

 

Un communiqué de presse vient d’être signé par des associations et des élus.

 

Adenca aurait souhaité que le député "en marche" Rodrigue Kokouendo le signe avec elle mais comment faire quand un député ne veut pas recevoir notre association ?

Un député que ne répond pas à nos courrier et mails, qui semble injoignable par téléphone à l’assemblée nationale.Un député qui n’est pas venu à la Commission de suivi de site de Placoplatre Fort de Courtry/Vaujours de juillet dernier.

Si vous avez la chance de pouvoir rencontrer le député en marche

Rodrigue Kokouendo

pouvez-vous attirer son attention sur ce dossier qui inquiète la population

 

Le cabinet de Ségolène Royal avait promis à 3 sénateurs de nommer un expert pour surveiller la pollution chimique sur le fort de Courtry/Vaujours, mais la ministre est partie sans que cet expert ne soit nommé.

Nicolas Hulot, le nouveau ministre de l’écologie, va-t-il nommer cet expert que les riverains attendent depuis de nombreux mois ?

Un ministre qui semble être en très bons termes avec la multinationale St Gobain (dont Placoplatre est une filiale) et LAFARGE 

Paru sur le site Ecole Nicolas Hulot :

http://www.ecole-nicolas-hulot.org/partners/partenaires1.php

Partenaires de l’Ecole Nicolas Hulot :

Les institutions : Etat, Région Bretagne, Département du Morbihan, Pays de Vannes, Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche.

Les organismes : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), Agence de l'Eau Loire-Bretagne, Fondation Adrienne et Pierre Sommer, Fondation Jacques et Anne-Marie Gérard -Bouriez.

Les entreprises ayant contribué à la construction ou à l'équipement de l'école :Abeil SA, Aldès, Apple, Atib, Bel Air Industries, Charot, Daw, Décathlon, Duquait Seba, Électricité de France, Énergie Système, ETT, Eurotherm, Forbo Sarlino, France Télécom, Giordano Industries, Girpi, Grohe, Knauf, Lafarge, Legrand, Nicoll, Normbau, Porcher, REHAU, Saint-Gobain Isover, Siplast Icopal, Tetra Pak France, Truffaut, UGAP, Weber et Broutin, Yprema.Paru sur le site St Gobain :

https://www.saint-gobain-experience.com/fr/content/prix-de-l%E2%80%99%C3%A9conomie-circulaire

 

Prix de l’économie circulaire

L’association Entreprises pour l’Environnement (EpE) (www.epe-asso.org(link is external)), dont Saint-Gobain est membre, lance la 11ème édition du Prix EpE-metronews sur le thème de l’économie circulaire. Les moins de 30 ans ont jusqu’au 7 mars pour présenter leur proposition consistant à « réduire, réutiliser, recycler et/ou recréer » pour diminuer l’utilisation des ressources et lutter contre le réchauffement climatique. Une récompense de 5 000 €, 3 000 € et 2 000 €

distinguera les trois lauréats. Le jury sera présidé par Cécile Ostria, Directrice de la Fondation Nicolas Hulot.

 

La stratégie "Développement Durable" du groupe Lafarge est un moyen pour essayer de faire oublier que les cimentiers sont de grands pollueurs. Sur le site de Lafarge (rubrique partenariats locaux) cette stratégie d'inclusion dans le local, à coup d'euros est clairement expliquée :

Des partenariats avec des associations locales

(....) Des milliers de programmes sont actuellement menés sur le terrain, sur tous les aspects de développement durable : réaménagement de carrières et réhabilitation de sites d'exploitation, logement des populations démunies, développement d'infrastructures, actions de prévention médicale, développement économique local, etc. (Source site Lafarge)

Puis on trouve un "libre service" de ce que Lafarge peut faire pour vous, illustré d'exemples faits pour vous convaincres qu'il est inutile et illusoire de vouloir autre chose que du ciment pour ses constructions. L'un des exemples date un peu (2004), mais nous savons maintenant que Lafarge avait déjà en négociations "secrète" avec l'Etat son projet d'extraction de sable sur le site PER Lorient Sud. Dans le Morbihan une école aux "murs écolos" pour la Fondation Nicolas Hulot :

Depuis l’automne 2004, dans le Morbihan, l’école Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, invite petits et grands à découvrir et à préserver la biodiversité. Les murs de l’établissement portent le sceau de Lafarge. Le groupe a fourni ciment, béton et granulats.  

 

Lafarge, partenaire de la Fondation Nicolas Hulot, a contribué à la réalisation de l’école éponyme. L’architecture de l’école est conçue selon une démarche écologique et intègre les critères de Haute Qualité Environnementale (HQE). Ce choix répond à la volonté commune des partenaires : faire de l’école un lieu de découverte et d’apprentissage complet où les bâtiments eux-mêmes deviennent des outils pédagogiques. Dans ce cadre, certaines des unités opérationnelles de Lafarge France, Lafarge Ciments, Lafarge Bétons et Lafarge Granulats se sont associées pour mettre à disposition de la Fondation des matériaux de construction en respectant les critères de cette démarche.  

 

"Il était important d’être exemplaire sur la conception de cet outil pédagogique et donc dans sa construction en tout premier lieu", déclare Nicolas Hulot le jour de l’inauguration de l’école, le 21 octobre 2004, en présence du ministre de l’Écologie, Serge Lepeltier. Dans les faits, cette démarche ne pouvait s'illustrer que par la construction du bâtiment selon les cibles HQE. “Il était impensable de construire autrement”, note en substance Florence de Monclin, conseillère pédagogique de la Fondation Nicolas Hulot. “On ne pouvait pas imaginer un outil d'apprentissage dédié à la biodiversité, aux énergies renouvelables, à la maiîtrise de l’eau, etc., sans l'appliquer dans la conception même du bâtiment. Finalement, c'est un vecteur idéal pour montrer comment tout cela fonctionne et ce que l’on peut faire au niveau du bâti en protégeant l’environnement. (source document pdf site Lafarge)

Rien n'est laissé au hasard, c'est d'une école qu'il s'agit et vous avez bien lu "il était impensable de construire autrement" !!! L'intérêt pour Lafarge, semble être la communiquation qu'il en tire avec surtout ces petits extraits de citations dites sans doute (je n'ai pas vérifié) lors des inaugurations, des moments où l'on n'est pas avares de compliments sous le coup de l'émotion provoquée par une réalisation que l'on n'aurait pas eu de sitôt sans le bienheureux partenaire.

 

Dans le Morbihan cela n'a pas suffit et le groupe cimentier un moment décontenancé, par la réaction de personnes qu'il pensait avoir dans sa poche par le biais de la construction de leur petit nid douillet, réagit en entreprenant un travail de fond au plus près du terrain. Face aux bénévoles du collectif "le Peuple des Dunes", Lafarge a une équipe de salariés dont le seul but est de rencontrer le maximum de personnes et de satisfaire des besoins bien visibles pour communiquer comme en Syrie