hulot2

Cen'est qu'un au revoir -Andre Rieu-Concert-Auld Lang Syne

 

europe_petition1

D_l_gu_s_des_Ministres

 

petition_2015

petition_europe_2017

 

pluies_acides_hno3

reponse_europe_petition

europe petition

ozone commission

ozone commission 2

santé 3

pollution heure d'ete

 

 

poteau-creux

Poteau-Ngeneration

Poteau-obture-plastique

Poteaux_creux_CBr

les-poteaux-creux-sont-dangereux-pour-les-oiseaux

Hulot le cagoulard de l'environnement qui ne vit que pour l'argent de l’environnement avec une préoccupation pécuniaire avant toute chose

La République va-t-elle demander une commission d’enquête sur tous les conflits d’intérêts de ce monsieur...

Définition

Le conflit d'intérêts n'est pas défini par la loi française. On peut toutefois le définir communément comme un conflit entre la mission d'un agent public et ses intérêts privés, conflit susceptible d'influencer la manière dont il exerce ses fonctions. En d'autres termes, le conflit d'intérêt peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels. 

Prise illégale d'intérêt

Le conflit d'intérêts n'est pas un délit. En revanche, c'est la prise illégale d'intérêts, qui bien souvent en découle, qui est sanctionnée pénalement. L'article 432-12 du Code pénal le définit comme le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement

Toutes décisions contraire au traite de Lisbonne sur la pollution de l'air et de ne pas sanctionner Edf par sa vapeur d'eau des centrales nucléaires par exemple

La vapeur d'eau est le gaz à effet de serre de loin le plus important. Les rejets anthropiques de CO2 sont donc négligeables."

La vapeur d’eau est le troisième gaz le plus abondant dans l’atmosphère et le premier gaz à effet de serre. C’est ce qui est clairement démontré à partir des mesures et des modèles de transfert radiatif évoqués plus haut. Cependant, ces mêmes modèles montrent que la contribution du dioxyde de carbone est loin d’être négligeable malgré sa concentration plus faible. En effet, le CO2 absorbe le rayonnement infrarouge à des longueurs d’onde différentes de celles de la vapeur d’eau. Par ailleurs, la concentration de la vapeur d’eau dans l’atmosphère est très variable et décroît rapidement lorsqu’on s’élève en altitude. Ainsi, en altitude, l’absorption du CO2 est dominante et vient modifier le bilan radiatif de la planète

L'ozone troposphérique est à la fois un polluant et un gaz à effet de serre. C'est en effet un gaz très agressif, il pénètre facilement jusqu'aux voies respiratoires, provoquant toux, troubles pulmonaires ou irritations oculaires. Dans l'environnement, l'ozone troposphérique peut provoquer des nécroses foliaires et influence sensiblement les rendements agricoles, détruisant les cultures de blé et de pommes de terre. L'ozone troposphérique est l'un des quatre polluants mesurés quotidiennement pour déterminer la qualité de l'air que l'on respire.

En plus d'être un polluant, l'ozone a des propriétés radiatives qui lui confèrent un rôle de gaz à effet de serre en troposphère. D'après le Giec, l'ozone troposphérique aurait un forçage radiatif de 0,35 W/m2 en moyenne (compris dans un intervalle de 0,25 à 0,65 W/m2)

C'est une base de la formation des pluies acides hno3 et des conséquences sur le patrimoine naturel et culturel européen







 

 

Dans son ministère , Hulot est encadré par une cadre de Veolia et un politicien néo-libéral de Jean Bichelonne 1940

 « Le remaniement gouvernemental a imposé au ministre Hulot deux secrétaires d’Etat au pedigree bien peu environnemental : Mme Poirson a été une responsable de Veolia en Inde, société qui a reçu le prix Pinocchio désignant les multinationales aux mauvaises actions environnementales. M. Lecornu est un jeune politicien proche de Bruno Le Maire, et sans intérêt connu pour la question écologique. » Et entoure des amis du Marechal petain de l'ADEME qui glorifie l'heure d'ete du fuseau de Berlin

 

Lafarge

est partenaire de la Fondation Nicolas Hulot et contribue à la réalisation de l’Ecole Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme dédiée à la découverte et à la préservation de la biodiversité. Dans le cadre de cette construction HQE, Lafarge Ciments, Lafarge Bétons et Lafarge Granulats se sont associés pour mettre à disposition de la Fondation des matériaux de construction.

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe des positions de premier plan dans chacune de ses quatre Branches : Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. Lafarge est actif dans 75 pays avec 83 000 collaborateurs.

Lafarge inscrit sa croissance dans le cadre d’une stratégie de développement durable conciliant efficacité industrielle et création de valeur, protection de l’environnement, respect des hommes et des cultures et économie des ressources naturelles et de l’énergie.

orange

Un piege pour la biodiversité et le pertubateur endochrinien Hulotqui ne fait rien pour empêcher Orange de ce massacre

En 1978, un responsable de la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature est alerté par un employé de la gare de St Marcellin en Isère. Il signale que des cadavres d’animaux se trouvaient à l’intérieur de poteaux téléphoniques en métal, déplacés et stockés à terre en vue d’un transport par voie ferrée. Sur place, en grattant le culot de terre resté dans le bas du poteau enlevé, la FRAPNA découvre des dizaines de cadavres de chouettes, de petits passereaux et d’écureuils. C’est le début d’une vaste campagne nationale destinée à neutraliser le plus efficace des pièges pour la faune sauvage jamais disposé par l’homme. En effet, des quantités d’espèces cavernicoles qui cherchent des cavités pour nicher ou se reposer, pénètrent dans le poteau creux par le sommet, descendent dedans. Ne pouvant en ressortir, elles sont condamnées à mourir de faim, de soif et d’épuisement. On a trouvé des poteaux remplis de cadavres sur plusieurs mètres de hauteur et les expertises montrent qu’un poteau sur deux non bouché contient des cadavres. Plusieurs espèces ont été trouvées dans ces poteaux : chouettes, pics, mésanges, sittelles, étourneaux, colonies

Un ministre qui semble être en très bons termes avec la multinationale St Gobain (dont Placoplatre est une filiale)

Dossier Placoplatre : Nicolas Hulot nommera-t-il un expert pour surveiller la pollution chimique sur le fort de Courtry/Vaujours ?

 

Le cabinet de Ségolène Royal avait promis à 3 sénateurs de nommer un expert pour surveiller la pollution chimique sur le fort de Courtry/Vaujours, mais la ministre est partie sans que cet expert ne soit nommé.

 Nicolas Hulot, le nouveau ministre de l’écologie, va-t-il nommer cet expert que les riverains attendent depuis de nombreux mois ?

 

L'oreal

En juillet dernier, Le Canard Enchaîné avait pointé le montant des royalties que touche Nicolas Hulot - via sa société «Eole Conseil» dont il était le seul salarié et dont il détiendrait 99,9% des parts - sur la commercialisation de produits (gels douche, shampooings...) de la marque Ushuaïa, elle-même détenue par le groupe TF1. Cette marque prête régulièrement sa licence à de grandes marques telles que L'Oréal ou encore les opticiens Atoll.

Des cosmétiques Ushuaïa pas toujours très écolos…

Pourtant associés aux valeurs écologistes que véhiculent l'ancienne émission Ushuaïa Nature sur TF1 (diffusée entre 1998 et 2012) et la chaîne payante Ushuaïa TV (détenue par TF1), certains cosmétiques Ushuaïa ont pouurtant été pointés du doigt ces dernières années car ils comportent des composants chimiques jugés dangereux. En 2005, l'ONG écologiste Greenpeace avait déjà classé sur «liste rouge» des produits de la marque. Plus récemment, c'est un hors-série de juillet-août 2016 du magazine 60 Millions de consommateurs qui a mentionné trois produits, dont un déodorant, de la marque Ushuaïa: ils contenaient une substance soupçonnée d'être un perturbateur endocrinien.

 

Perturbateurs endocriniens : Nicolas Hulot veut appliquer le principe de précaution

Un lecteur du Parisien l'interroge sur l'opposition de la France à l'utilisation du glyphosate pendant dix ans, "alors qu'il n'y a pas de preuve qu'il soit un perturbateur endocrinien". "Au prétexte que les faits ne sont pas aujourd'hui avérés, parce qu'il est compliqué de prouver la toxicité immédiate d'un produit, il faudrait attendre qu'il y ait un certain nombre de victimes du glyphosate pour commencer à s'en préoccuper ? Moi, je ne veux pas ça", réplique le ministre. "Le principe de précaution, beaucoup le fustigent, mais si on l'avait utilisé, notamment dans l'amiante, on n'en serait pas là. Il y a des territoires en France où des agriculteurs n'utilisent pas le glyphosate, et ça marche...", assure-t-il.

"Où en sont les évaluations lancées sur les perturbateurs endocriniens ?", l'interroge un autre lecteur. Le texte européen, adopté le 4 juillet, fait en sorte qu'on puisse définir comme perturbateurs ceux qui sont présumés et pas seulement avérés, répond Nicolas Hulot. "Le texte n'est pas parfait, reconnait-il. Mais nous avons obtenu d'élargir les domaines de recherche des perturbateurs aux jouets et aux cosmétiques et plus seulement au secteur agricole."

"Notre gouvernement pourra retirer unilatéralement ces substances du marché si elles s'avèrent effectivement nocives", affirme le ministre de la Transition écologique.

"Il ne faut pas céder aux phobies, mais on déverse tous les jours dans l'atmosphère ou la chaîne alimentaire des centaines de molécules dont on ne mesure pas encore la potentielle gravité, explique-t-il. Moi, je veux faire bon usage du principe de précaution." "Les milliers de victimes de l'amiante auraient bien aimé qu'on prenne le temps de l'évaluation à l'époque", juge-t-il.

Les gels douches Ushuaïa, pas vraiment écolos ?

Autre révélation embarrassante, la présence dans trois produits de la marque Ushuaïa de colorants allergènes et d’une substance qui pourrait être un perturbateur endocrinien. Pas très écologique autrement dit. D’autant plus que Nicolas Hulot a publié récemment un message vidéo via le compte Twitter du ministère de la Transition écologique pour mettre en garde justement contre  les problèmes sanitaires soulevés par les perturbateurs endocriniens…

 

#Perturbateursendocriniens : après l’adoption de la définition européenne, les mesures nationales seront accélérées @n_hulotpic.twitter.com/AFmBqDUwu8
Écologique Solidaire (@Min_Ecologie) 4 juillet 2017

 

Par ailleurs, comme le rappelle le Canard, la Fondation Nicolas Hulot (désormais rebaptisée Fondation pour la nature et l’homme), dont ce dernier était le président jusqu’à sa nomination au gouvernement, a pour mécènes EDF, Veolia et Vinci… malgré, donc, les prises de position anti-nucléaire du désormais ministre.

lors qu’Emmanuel Macron promettait un « débat scientifique rigoureux » et un État « à l’avant-garde du combat contre les perturbateurs endocriniens » (PE), la France a une nouvelle fois capitulé face à la locomotive allemande et l'Oreal et aux intérêts de ses industries pétrochimiques en abandonnant sa lutte contre la définition controversée de la Commission Européenne concernant ces xénohormones.

La double dangerosité des perturbateurs endocriniens

En guise de rappel, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur les organes. Ils ont notamment des effets néfastes sur la fertilité et sont parfois responsables de diabètes, de troubles du système nerveux et de multiples cancers. Leur toxicité inquiète particulièrement les experts de la santé pour plusieurs raisons

Ainsi, pour l’association Générations futures, qui suit le dossier depuis le début, c’est clair : « la France permet l’adoption de critères insuffisants pour protéger la santé humaine et l’environnement ». L’ONG étaie, preuve à l’appui : « Avant le vote, trois sociétés scientifiques internationales d’endocrinologie ont soulevé la sonnette d’alarme sur les lacunes des critères proposés, demandant aux États membres de ne pas les approuver dans leur état actuel.» Le 15 juin, celles-ci avaient adressé une lettre aux vingt-huit ministres de l’Union, leur enjoignant de rejeter la proposition de Bruxelles, au motif que celle-ci ne permet pas d’assurer « le haut niveau de protection de la santé et de l’environnement requis » par les traités européens et qu’ils « échoueront probablement à identifier les PE qui causent des dommages chez l’homme aujourd’hui ». Ajoutons que la mobilisation citoyenne était là : plus de 458 000 personnes ont signé une pétition demandant aux États membres de rejeter la proposition de la Commission européenne.

Un ministre qui semble être en très bons termes avec la multinationale St Gobain (dont Placoplatre est une filiale)

 Partenaires de l’Ecole Nicolas Hulot :

Les institutions : EtatRégion BretagneDépartement du MorbihanPays de VannesMinistère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche.
Les organismes : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), Agence de l'Eau Loire-BretagneFondation Adrienne et Pierre Sommer, Fondation Jacques et Anne-Marie Gérard -Bouriez.
Les entreprises ayant contribué à la construction ou à l'équipement de l'école : Abeil SA, Aldès, Apple, Atib, Bel Air Industries, Charot, Daw, Décathlon, Duquait Seba, Électricité de France, Énergie Système, ETT, Eurotherm, Forbo Sarlino, France Télécom, Giordano Industries, Girpi, Grohe, Knauf, Lafarge, Legrand, Nicoll, Normbau, Porcher, REHAU, Saint-Gobain Isover, Siplast Icopal, Tetra Pak France, Truffaut, UGAP, Weber et Broutin, Yprema.